Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 25 mai |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Des astuces simples pour transmettre la foi à ses enfants

Family Church

© By Rawpixel.com | Shutterstock

Claire de Campeau - publié le 03/03/18 - mis à jour le 20/02/23

Quel plus beau cadeau que la foi peut-on avoir envie d’offrir à ses enfants ? Comment transmettre la richesse de cette foi aux jeunes générations de façon concrète et féconde ?

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

D’après le Père Thierry-Dominique Humbrecht (o.p), « la meilleure manière pour que vos enfants n’aient pas la foi est de les inonder d’argent, de biens matériels et de ne surtout jamais parler de choses spirituelles, notamment à table. » Sa propre foi doit faire partie du quotidien de sa vie de famille pour que l’enfant puisse être spontanément attiré par des interrogations spirituelles, auxquelles ses parents tâcheront de répondre au mieux. Voici cinq conseils très concrets pour éveiller la foi quelquefois « dormante » des ses enfants.

1Ouvrir des livres, échanger, s’interroger… en famille

Et si vous mettiez sur pause un moment nos vies à cent à l’heure ? Et si vous coupiez tout ce qui est technologie (ordinateur, télévision) pour retrouver le plaisir de lire, montrer l’exemple aux enfants, les initier aux belles œuvres de notre littérature ? La transmission de la foi passe par une transmission de notre culture, de votre Histoire et d’une reconnaissance des vraies joies, si simples soient-elles. La lecture amène à s’interroger, à échanger, à élargir notre regard sur le monde.

L’enfant n’a, dans les premières années de sa vie, que son environnement proche pour construire sa vision du monde. Plutôt que de lui offrir le journal télévisé comme « élargissement de sa compréhension du monde » pourquoi ne pas l’inciter à ouvrir Le Petit Prince de Saint-Exupéry ? Pour les grands réfractaires aux livres, des bande-dessinées telles que Les aventures de Loupio de Jean-Francois Kieffer, peuvent être une belle porte ouverte vers d’autres lectures.

repas de famille
© Shutterstock

En tant que parents, il ne faut pas hésiter à échanger autour de sujets intellectuels et spirituels en présence de nos enfants. Ces échanges-là ne tomberont jamais dans l’oreille d’un sourd et ce, même si l’enfant comprend un mot sur vingt. Votre enfant s’il vous entend échanger autour de sujets spirituels aura envie de s’y intéresser et très vite d’y participer lui aussi.

Quand on parle de sujets spirituels il ne s’agit pas forcément de grandes questions théologiques. Chacun a sa propre manière de vivre sa foi et de la partager. Le plus important étant de ne pas la mettre en sourdine et de ne pas s’interdire de parler de sujets divers (tels que : la vie, la création, la temporalité, la charité ou le pardon) en présence de vos enfants. Le repas, comme l’exprime le père Humbrecht, est un moment particulièrement approprié car il rassemble toute la famille autour de la nourriture terrestre, certes, mais également spirituelle… si vous en apportez sur la table dressée.

2 Mettre à contribution les grands-parents

Si autrefois les familles se retrouvaient, toutes générations confondues, autour du foyer, aujourd’hui l’immense majorité des familles sont éclatées géographiquement mais, malheureusement, spirituellement aussi. Et si vous offriez à la génération des actuels grands-parents un rôle de vecteur de foi ? Les enfants sont habitués à écouter de la part de leurs parents toutes sortes d’injonctions, de conseils et d’histoires. Le rôle des grands-parents pourrait alors être de devenir une voix se faisant écho de celle des parents. Le rôle du parrain et de la marraine également, bien sûr.

grands parents petits enfants
© Shutterstock

N’hésitez pas à les solliciter pour leur demander de prier pour que vos enfants aient la foi. N’hésitez pas également à avoir des échanges avec eux à ce sujet. Témoignages personnels, histoires bibliques, les manières de parler de la foi sont multiples, encore faut-il penser à les utiliser. Ne vous encombrez pas (trop) de tabous et osez parler de tous les sujets avec vos enfants, petits-enfants voir arrières-petits-enfants. Ils vous en sauront reconnaissants, très certainement.

3 Prier en famille, dans la fidélité et la régularité

FAMILY PRAY
Corinne SIMON I CIRIC
Février 2007: prière en famille à la maison. Parents priant avec leurs enfants devant l'oratoire familial (catholicisme) France.

Concernant la prière en famille, si il est un conseil à retenir le voici : mieux vaut une grande régularité qu’une longue durée irrégulière. Un petit moment, chaque jour, en présence de Dieu et de toute la famille réunie. Trouver un endroit de la maison dans lequel chacun se sent bien. Y ajouter pourquoi pas de petits oreillers colorés, des décorations des enfants dans le coin prière. Investir chaque membre de la famille pour que tous se sentent – réellement – concernés et attirés par ce moment familial… et spirituel.

Allumer une petite bougie peut aider petits et grands à se mettre en condition pour prier, comme un signal qui indiquerait que la journée se met en pause, hors du temps, hors du stress et de la fatigue de la fin de la journée. Ces petits conseils semblent anodins mais peuvent être très importants notamment pour les enfants un peu récalcitrants à se mettre en prière.

4Scoutisme, vie de paroisse, camps cathos ….

Si certains enfants se rendent dans des établissements scolaires catholiques ce n’est pas le cas de la majorité d’entre eux. Comment, alors, faire comprendre aux enfants que notre foi est partagée par des milliers de personnes depuis 2000 ans ? Un enfant, naturellement, se construit dans un certain mimétisme des personnes qui grandissent avec lui. Si votre enfant grandit exclusivement entouré de personnes rejetant Dieu à part vous, il lui sera bien plus difficile (mais pas impossible !) d’entendre l’appel du Seigneur et de sentir combien Dieu l’aime.

Chefs et cheftaines aux Guides et Scouts d’Europe, ils témoignent :

C’est la raison pour laquelle le scoutisme, les camps de jeunes catholiques ou encore, tout simplement, la participation aux activités proposées par votre paroisse, peuvent être de belles propositions à offrir à votre enfant. Le scoutisme a cette particularité d’être vécu, dans la plus grande majorité du temps, au cœur même de la nature. Cette découverte de la nature peut se révéler fondamentale pour apprendre à mieux connaître et adorer le Seigneur, Créateur de toutes choses. Voilà aussi un préalable à notre cinquième conseil…

5 Sortir avec les enfants dans la nature

balade parents enfants nature forêt
© Shutterstock

Nul besoin de chercher une sortie très compliquée pour montrer aux enfants les merveilles que Dieu fait. Le week-end prochain, sortez dans la nature avec vos enfants : un espace vert ou mieux, si possible, une forêt, un bois, un champ. Expliquer aux enfants la Création, donner un nom aux arbres, aux fleurs, aux étoiles. Leur expliquer, par exemple, que dans chaque coquille d’escargot nous trouvons le nombre d’or. L’extraordinaire plénitude dans chaque chose de la nature ne peut qu’inviter à l’étonnement et à l’émerveillement.

D’ailleurs, les enfants sont très souvent les premiers à s’extasier : ce sont les meilleurs philosophes ! Un enfant, par nature, est curieux. Il s’interroge. Les adultes ont trop souvent le tort d’être habitués à la beauté qui les entoure. Pourtant vos enfants ont besoin d’être accompagnés dans toutes les questions qu’ils peuvent avoir ! La foi des enfants est là, en puissance. C’est aux parents de la développer. Avec ne serait-ce que des bribes de réponses, il est possible ouvrir une porte grande ouverte devant chacun de leur questionnement.

Les plus belles pensées des grands saints sur la foi :

Tags:
EnfantsFamilleFoiParents
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement