Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 18 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le Carême avec Aleteia : le Seigneur est victorieux

Le_Seigneur_est_victorieux.jpg

CanvaPro

La rédaction d'Aleteia - publié le 02/04/23

Entrons dans la semaine sainte en portant notre regard sur la croix, et plongeons dans ce mystère de l’Amour absolu et triomphant, auquel il nous est possible de nous associer de tout notre être.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Durant le carême, Aleteia a invité à contempler l’amour que le Seigneur nous porte et à réaliser combien nous sommes précieux à ses yeux. En ce début de la semaine sainte, portons notre regard sur la croix, lieu par excellence où le Christ nous livre son amour absolu et triomphant, auquel nous pouvons nous associer de tout notre être. 

Cette semaine, Aleteia vous accompagne avec deux vidéos de Mgr Batut, la première sur le Vendredi saint, la seconde sur la résurrection, un texte de saint Jean Paul II sur le visage du Christ ressuscité et une belle prière de saint Ignace de Loyola.

Retrouvez chaque semaine cette proposition
directement dans votre boite email 

vidéo

 Vendredi saint : les paroles du Christ en croix

Avec monseigneur Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, méditons sur les paroles du Christ en croix et entrons dans le mystère pascal, qui se déploie jusqu’à la Pentecôte.

méditation

Le visage du Ressuscité

Chers frères et sœurs, le cri de Jésus sur la Croix n’exprime pas l’angoisse d’un désespéré, mais la prière du Fils qui offre sa vie à son Père dans l’amour, pour le salut de tous. Au moment où il s’identifie à notre péché, « abandonné » par son Père, il « s’abandonne » entre les mains de son Père. Ses yeux restent fixés sur son Père. C’est bien en raison de la connaissance et de l’expérience que lui seul a de Dieu que, même en ce moment de ténèbres, il voit de manière limpide la gravité du péché et qu’il souffre pour lui. Lui seul, qui voit son Père et en jouit pleinement, mesure en plénitude ce que signifie résister par le péché à l’amour du Père.

Sa Passion est une souffrance atroce pour son âme.

Avant d’être une souffrance pour son corps et à un degré beaucoup plus élevé, sa Passion est une souffrance atroce pour son âme. La tradition théologique n’a pas manqué de se demander comment Jésus pouvait vivre en même temps l’union profonde avec son Père, qui est par nature source de joie et de béatitude, et l’agonie jusqu’au cri de l’abandon. La présence simultanée de ces deux éléments apparemment inconciliables est en réalité enracinée dans la profondeur insondable de l’union hypostatique.

Comme lors du Vendredi saint et du Samedi saint, l’Église ne cesse de demeurer dans la contemplation de ce visage ensanglanté, dans lequel est cachée la vie de Dieu et est offert le salut du monde. Mais sa contemplation du visage du Christ ne peut s’arrêter à son image de Crucifié. Il est le Ressuscité ! S’il n’en était pas ainsi, notre prédication serait vaine et vaine notre foi (cf. 1 Co 15, 14). La résurrection fut la réponse du Père à son obéissance, comme le rappelle la lettre aux Hébreux : Pendant les jours de sa vie mortelle, il a présenté, avec un grand cri et dans les larmes, sa prière et sa supplication à Dieu qui pouvait le sauver de la mort ; et, parce qu’il s’est soumis en tout, il a été exaucé. Bien qu’il soit le Fils, il a pourtant appris l’obéissance par les souffrances de sa Passion ; et, ainsi conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel (5, 7-9).

Saint Jean-Paul II, lettre apostolique Novo millennio ineunte

prière

Âme du Christ 

Âme du Christ, sanctifie-moi,
Corps du Christ, sauve-moi,
Sang du Christ enivre-moi,
Eau du côté du christ, lave-moi.

Passion du Christ, fortifie-moi,
Ô bon Jésus, exauce-moi,
Dans tes blessures, cache-moi,
Ne permets pas que je sois séparé de Toi.

De l’ennemi, défends-moi,
À ma mort, appelle-moi,
Ordonne-moi de venir à Toi,
Pour qu’avec tes saints, je Te loue,
Dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

Saint Ignace de Loyola

vidéo

La résurrection de Jésus, promesse de la nôtre

Avec monseigneur Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, méditons sur les paroles du Christ en croix et entrons dans le mystère pascal, qui se déploie jusqu’à la Pentecôte.

Pour finir ce parcours de carême, pensons à témoigner des grâces reçues et de la joie de la résurrection auprès de nos proches. Gardons les actions et les prières qui nous ont le plus aidé à nous rapprocher du Christ. Dans la joie de Pâques continuons, chaque jour, à lui dire oui.

Pour en savoir plus

Ce parcours est proposé par formation-catholique.fr, initiative à laquelle sont associés Magnificat, Famille Chrétienne, Mame et Aleteia. Vous pouvez vous inscrire à ce parcours de carême et recevoir chaque semaine par e-mail une étape du parcours avec une courte vidéo, un texte et une prière, ainsi que trois pistes pour méditer et avancer.

Tags:
CarêmeSemaine sainte
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement